Le regard d’autrui, et la malveillance de certains.

Ayant vécu comme tout a chacun des moments difficiles au collège où le regard des autres transperce et blesse, où le jugement est si facile, où des actes de malveillance sont perpetrés sant vergogne, j’ai écris ce petit « poème » a cet époque et j’aimerai vous le faire partager, a vous de commenter.

Serais-je devenu ce que j’ai haï le plus ?
Une comère a langue de vipère
N’oublie que tu as été rebu
Et que tu as malgrè toi vécu l’enfer

Ravale cette langue si bien pendue
Et si tu arrive a te taire

Alors tiens mon enfant prends

Ces honneurs qui te sont dus

Car meilleur tu es devenu…

 

L’inconnu au bataillon.



Laisser un commentaire

charleseugenerene |
qulcirque |
La foire BIO du "Bout du Mo... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sanaurel
| Rencontrer sur meetic
| jevoushaimetous